Les associations peuvent proposer des trajets de 100 km maximum aux personnes ayant des difficultés à se déplacer.